Temps libre

Vous êtes ici : Accueil / Temps libre / Patrimoine et gastronomie

Patrimoine et gastronomie

Le moulin blanc (1852)

Reconstruit en 1852 et ayant appartenu aux familles Fourez puis Derache, le moulin a cessé toute activité en 1914. Racheté par la municipalité, sa restauration a fait l’objet d’un référendum en 1973 (76 % des Leersois se sont prononcés favorablement). Inauguré en 1976, il est chaque année à l’honneur lors des fêtes du Moulin, en juin.

L’église Saint-Vaast (XIIIe)

D’une hauteur de 47 m, l’église Saint-Vaast date du XIIIe siècle. Victime des deux guerres, d’incendies et de la foudre, elle a été restaurée à quatre reprises. Fragilisée par le temps, la tour a failli être démolie mais ses murs ont été reliés en 1834 par un corset de fer. Elle a de nouveau été restaurée en 2005.

La bouloire du cercle Saint-Louis (1891)

Classée à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 2006, la bourloire du Cercle Saint-Louis perpétue la tradition du jeu de bourles, connu dans notre région depuis le moyen-âge. Le principe est de lancer la bourle, un gros disque de bois cylindrique, pour atteindre l’étaque (cible en métal située au ras du sol).

Si vous souhaitez vous initier au jeu de bourles, contactez :

Cercle Saint-Louis
29, rue Jean Jaurès à Leers
Tél. : 03 20 81 21 80 ou 03 20 80 97 97
http//:associationsaintlouis.chez-alice.fr/
Ouverture :

  • Lundi et jeudi de 15 h à 18 h 30
  • Vendredi de 18 h à 21 h
  • Samedi de 17 h à 21 h
  • Dimanche de 10 h 30 à 13 h et de 17 h à 21 h

Borne frontalière (1819)

Située en face de l’ancienne douane, cette borne date de 1819. Des inscriptions sont gravées sur trois côtés : 1819, F désigne la France et N désigne la Belgique (Nederland) qui était, à l’époque, rattachée aux Pays-Bas (1815-1839).

Maison à otil (1779)

Il reste à Leers, deux maisons à otil ou maisons de tisserand, un métier qui était pratiqué par plus de la moitié des Leersois à l’époque. Au début, les hommes, voire la famille entière, travaillaient chez eux sur des métiers à otil avant d’intégrer les premiers ateliers de tissage. La maison à otil est composée d’une pièce d’habitation et d’un ouvroir où se trouve le métier à tisser (otil).

Tour Motte-Bossut (1895)

Visible de tous les endroits de Leers, la tour Motte-Bossut, édifiée en 1895, symbolise l’essor industriel local de la fin du XIXe siècle. L’usine de tissage de coton, dont la construction a démarré en 1871, employait une importante main d’oeuvre de tisserands qualifiés. En 1918, elle était équipée de 1008 métiers à tisser. L’activité a pris fin en 1982.

Ancienne Mairie

À l’origine, cette maison appartenait à Mademoiselle Rosalie Delannoy, décédée à Leers le 4 mars 1892. Par testament, elle en avait fait don aux pauvres de la paroisse. La maison revint au bureau de bienfaisance qui la vendit à la commune le 10 juin 1894. C’est en 1971 que les services municipaux ont été transférés à l’Hôtel de ville, rue de Lys.

Musée

Le musée se trouve à l’Espace culturel, une maison de notable entourée d’un vaste jardin, ayant appartenu à Monsieur et Madame Parent. Il héberge plus d’un millier de pièces obtenues à partir de dons, en rapport avec l’histoire locale, la douane et la vie quotidienne des Leersois dans le passé.

Carlos et Alphonse, les géants de Leers

Don Carlos Charles Philippe de la Mottelette a été créé en 1959 par un comité de riverains formé dans le quartier de la Mottelette, il est aussi connu par les adeptes du patois comme étant l’Ro des Minteux. Haut de 4 m et pesant près de 150 kg, il rappelle l’image de ces travailleurs à domicile que l’on appelait autrefois travailleurs à l’otil.

Né en 2011, Alphonse le bourleux est le second géant de Leers. Il mesure 4 m de hauteur et pèse 57 kg. Fabriqué en osier et en rotin, il représente le bourleux typique du Nord. Son costume est inspiré d'un des personnages de la toile du peintre Rémy Cogghe Le jeu de bourles en Flandres datant de 1911. Il a pour accessoire une bourle qu'il porte à la main droite. Son prénom - Alphonse - a été choisi par le conseil municipal d'enfants après consultation auprès des Leersois. Contrairement à Carlos, le géant Alphonse peut être déplacé par deux porteurs se glissant à l'intérieur. Il est visible lors des fêtes du Moulin, de la fête des Allumoirs et du Carnavaleers.

Canal de Roubaix

Les berges du canal et le chemin de halage ont été réaménagés et offrent de nombreuses possibilités : randonnée, jogging, balade à vélo, kayak, pêche. Cet espace de détente est devenu un lieu très apprécié par les promeneurs.

Pont du Grimonpont

On retrouve des origines du « pont de gris mon pont » sur des cartes de 1773. Datant de 1843, ce pont appelé « pont coulon » à été détruit par l’armée allemande en 1918. Un nouvel ouvrage métallique fut construit en 1920 puis reconstruit en 1976. Le pont actuel mis en service en 2008, fonctionne comme les précédents : pont-levis à contre poids d’équilibrage.

Bassins filtrants

Véritables réservoirs d’eau du canal, les bassins filtrants utilisent une partie de l’eau de la station d’épuration du Grimonpont. La faune et la flore sont très présentes aux abords de ces bassins. C’est un magnifique lieu de balade et d’observation, avec notamment plusieurs espèces d’amphibiens, d’oiseaux et différentes plantes aquatiques.

Parc de la Butte

Véritable poumon de verdure de quatre hectares autour duquel s’articule la ville, cette infrastructure boisée est à la fois un lieu de promenade et de pique-nique, et un terrain d’aventure pour les jeux. Cet espace a 34 ans et a été réaménagé en 2012.

Parc des Aviateurs

Aménagé pour le jeu, le parc des Aviateurs doit son nom aux 6 aviateurs d’un bombardier américain tombé dans le jardin de la villa Desmet le 29 avril 1944. Sous les grands arbres qui ont été préservés, des structures en bois naturel pour les enfants et d’autres équipements (bancs, tables de pique-nique, table de ping-pong) invitent les visiteurs au repos et à la détente.

Ferme de l’Horne

Cette ferme ancienne figure sur le plan cadastral de 1823. Elle est située à l’extrémité sud de Leers. Construite en brique, avec une toiture en tuile, elle est composée d’une cour fermée avec une ouverture principale en forme de porche.

Ferme Dalle (Maison du bailli)

L’ancienne Maison du Bailli dont il est fait mention sur un plan de 1703, fut agrandie ou remplacée par une ferme occupée au XIXe siècle par Henri Derache.

Ferme Pollet dite « de la Haverie »

La ferme de la Haverie, encore en activité, est implantée au centre de ses terres. Elle est construite en brique et l’accès s’y fait par un porche.

Ferme Derycke

La présence de cette ferme au centre du village est connue depuis 1826. Son origine remonte au XVIIe siècle. L’intérieur de cette cense est typique des censes traditionnelles du Nord.

La Leersoise (bière)*

La Leersoise est une bière blonde, au nez doux, maltée qui vous rafraîchira à coup sûr. On y retrouve un parfait équilibre entre le houblon et une touche d’acidité avec des petites notes de banane et de fruits exotiques. Elle mousse légèrement, et sa texture mielleuse est très agréable en bouche.

La Navette leersoise

Cette pâtisserie est une spécialité leersoise. Bien que la recette soit tenue secrète, on en connait les ingrédients : de la crème pâtissière, des pépites de chocolat, le tout dans un pain viennois. Elle est l’en-cas parfait pendant les fêtes du Moulin.

Le Petit Leersois

Le Petit Leersois est un fromage au lait de vache produit à la ferme de l’Horne par la famille Lefebvre Marescaux. Son goût varie en fonction des saisons. Accompagné d’un vin rouge*, le Petit Leersois se déguste à l’apéritif comme en fin de repas.

* À consommer avec modération.



Retour haut de page